11avr. 2015

Comment créer votre propre cloud ?

Le cloud

thecloud.jpgLe cloud (nuage en français), n'est pas un simple espace de stockage accessible quelque part sur le réseau. Cet espace est entouré de services très utiles qui font la différence. Il peut vous être utile pour stocker les install de vos jeux préférés par exemple !

Créer son cloud

Pour créer votre propre espace de stockage, il vous faut :

logo_owncloud.jpg* L'application serveur, coeur de votre cloud : j'ai opté pour la solution libre (open source) baptisée ownCloud, mais il en existe de nombreuses autres à découvrir. J'ai choisi cette solution open source ownCloud, parce qu'elle est autant utilisée par les particuliers, qu'en entreprise, et que la communauté de développement est très active.

  • Un serveur : soit vous avez votre propre serveur Linux, soit vous optez pour un hébergement Php/MySql compatible avec ownCloud. Personnellement, j'ai un hébergement mutualisé sans l'option https chez phpnet (http://phpnet.org) depuis de nombreuses années et je n'avais pas de raison d'en changer. La suite de ce billet décrit l'installation et la configuration pour phpnet, mais si vous avez un peu l'habitude de votre propre hébergeur, vous vous y retrouverez sans peine.


Le cloud

thecloud.jpgLe cloud (nuage en français), n'est pas un simple espace de stockage accessible quelque part sur le réseau. Cet espace est entouré de services très utiles qui font la différence.

Ses services permettent par exemple :

  • de synchroniser son disque (drive en anglais ; d'où les appellations comme google drive, skydrive...) avec un répertoire présent sur le disque dur de votre ordinateur,
  • de connecter son espace de stockage sur le cloud comme s'il s'agissait d'un simple lecteur de disque local (usb ou autre).



Créer son cloud

Pour créer votre propre espace de stockage, il vous faut :

logo_owncloud.jpg* L'application serveur, coeur de votre cloud : j'ai opté pour la solution libre (open source) baptisée ownCloud, mais il en existe de nombreuses autres à découvrir. J'ai choisi cette solution open source ownCloud, parce qu'elle est autant utilisée par les particuliers, qu'en entreprise, et que la communauté de développement est très active.

  • Un serveur : soit vous avez votre propre serveur Linux, soit vous optez pour un hébergement Php/MySql compatible avec ownCloud. Personnellement, j'ai un hébergement mutualisé sans l'option https chez phpnet (http://phpnet.org) depuis de nombreuses années et je n'avais pas de raison d'en changer. La suite de ce billet décrit l'installation et la configuration pour phpnet, mais si vous avez un peu l'habitude de votre propre hébergeur, vous vous y retrouverez sans peine.


Le serveur

Il vous faut un serveur sur lequel vous allez installer l'application dite serveur de votre nuage. Soit vous décidez d'installer votre propre serveur vous-même, soit vous vous offrez un hébergement permettant l'installation d'ownCloud.
Personnellement, je vous déconseille de vous lancer dans l'installation d'un serveur. Si c'est simplement pour avoir votre propre nuage, le jeu n'en vaut pas la chandelle, car vous allez consommer de l'électricité, vous devrez gérer la sécurisation de votre serveur et sa sauvegarde...
Vous gagnerez votre temps à profiter d'un hébergement, même mutualisé. Vous trouverez de nombreux hébergements Php/MySql à moins de 100€ par an compatibles avec ownCloud.

L'application serveur Owncloud

Plusieurs solutions existent.
Pour la télécharger, rendez-vous sur la page de la communauté ; en la récupérant là, vous éviterez de récupérer des virus et autres logiciels indésirables : https://owncloud.com/

Installation de l'application serveur ownCloud

La version que j'ai installé est la version ownCloud 8.0.1. Elle nécessitait Php 5.4. J'ai dû modifier ce paramètre sur le domaine sur lequel j'ai installé mon ownCloud.

Commencez par créer un domaine ou un sous-domaine sur votre hébergement (par exemple mycloud.mondomaine.com).

Créez un nouveau répertoire sur votre hébergement et faites pointer le nouveau sous-domaine ou domaine dessus. Attention, parfois il y a un délai avant que le nouveau domaine/sous-domaine soit connu des serveurs DSN. Attendez le temps indiqué par votre hébergeur.

Téléchargez en FTP (avec le client Filezilla ou un autre) dans ce répertoire le fichier setup-ownCloud.php, comme indiqué dans la documentation d'installation de la partie serveur (server en anglais).

Lancez l'installateur en tapant dans le navigateur l'URL http ou https://mondomaine.com/setup-owncloud.php et suivez les instructions.

Attention :

  • vous aurez à créer un compte administrateur pour votre ownCloud. N'en oubliez pas le mot de passe.
  • par défaut la base de données sur laquelle s'appuie la partie serveur n'est pas très performante. Vous aurez la possibilité de choisir l'installation avec MySql :


Il faudra alors créer une base MySql sur votre hébergement, avec un compte administrateur de cette base de données, son mot de passe et le nom de l'hôte (le serveur ou la machine) sur lequel elle est installée. Indiquer tous ces renseignements sur cette page :


Accédez à votre ownCloud par navigateur

L'accès à votre cloud se fait par l'adresse du domaine ou sous-domaine que vous avez choisi : http ou https://mondomaine.com/


Renseignez votre login et votre mot de passe, par exemple le compte administrateur créé en premier.

L'interface est très intuitive. Aussi, je ne m'étendrai pas dessus. Vous trouverez toute la documentation en ligne.

Paramétrer votre ownCloud serveur

Commencez par choisir les options de paramétrage pour notifier vos futurs utilisateurs par mail dans le menu paramétrage :
option_notification_mail.jpg

Cochez les options souhaitées pour avertir ou non vos utilisateurs...


menu_utilisateur.jpgSi vous avez beaucoup d'utilisateurs, vous aurez peut-être intérêt, à créer des groupes et à désigner un administrateur délégué par groupe.
Vous affecterez à cet utilisateur les droits d'administration du groupe comme suit :
Sélectionner le menu Utilisateurs.
donner_admin_groupe.jpgJe vous conseille de créer un autre utilisateur de type administrateur, afin d'éviter de vous retrouver sans compte administrateur suite à une mauvaise manipulation.

Installer le client desktop Windows

raccourcis_owncloud.jpgSur cette partie, aucune difficulté, si vous suivez les instructions de la page correspondante liée au client desktop.

Par défaut, le client Owncloud s'installe avec un lancement au démarrage.

icone_owncloud_barre_de_tache.jpgVous pouvez vérifier qu'il est bien lancé en regardant si l'icône d'Owncloud est bien présente :


Connecter votre disque cloud comme un lecteur réseau

Nous allons utiliser pour cela le service de connexion WebDav à votre ownCloud, qui est inclus dans le logiciel serveur que nous avons installé précédemment.

Si vous avez un hébergement https, aucune difficulté particulière, vous pouvez sauter les lignes qui suivent et passer directement au montage du lecteur réseau.

Autoriser les connexions WebDav non sécurisées

Si vous avez uniquement un hébergement http non sécurisé comme moi, vous devrez modifier une clé de registre pour permettre à Windows de monter un partage webdav non sécurisé :


Pour vous simplifier la tâche, vous pouvez utiliser la clé de registre toute faite suivante : accepter_connexion_http_webdav.reg

Une fois que c'est fait, redémarrez le service WebClient dans la console (exécutez services.msc et démarrez ou redémarrez le service WebClient).

Vous pouvez maintenant passer au montage du lecteur réseau.

Montage de la connexion WevDav

adresse_espace_webdav_owncloud.jpgRécupérez l'adresse de votre espace WebDav en vous connectant à l'interface web avec le compte utilisateur souhaité. Cette adresse est celle indiquée en bas à gauche de la page.

Ouvrez ensuite votre poste de travail :
connecter_lecteur_reseau.jpg

Cliquez sur Connecter le lecteur réseau et renseignez l'adresse précédemment copiée :

connecter_espace_webdav_owncloud.jpg

Votre cloud Owncloud est maintenant accessible depuis votre poste de travail Windows: connecter_espace_webdav_owncloud1.jpg

aucun commentaire

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.touslesmeilleursjeux.fr/index.php?trackback/36