22oct. 2013

Quelques conseils de navigation sur internet et pas seulement !

navigation.jpgVous voulez pouvoir naviguer sur la toile avec un minimum de précautions, alors ces lignes sont pour vous. Suivez ces quelques conseils (oserais-je suggérer commandements plutôt que conseils ?) de navigation internet (WEB) à la lettre :

  • Installez un antivirus
  • Installez un antispyware
  • Programmez la mise à jour de vos logiciels et faites des détections régulières
  • Installez un bloqueur de publicité sur votre navigateur
  • Affichez la barre d’état dans votre navigateur
  • Analysez les liens avant de cliquer dessus
  • Privilégiez les sites sécurisés
  • Préférez la saisie de l’adresse du site plutôt que de suivre un lien
  • Méfiez-vous des publicités
  • N’installez pas n’importe quel logiciel n’importe comment
  • Ne transgressez pas les règles précédentes

Installez un antivirus

Commencez par là avant toute autre navigation. Vous venez d’acquérir un nouvel ordinateur. Vous avez un antivirus avec une clé de licence temporaire (version de démo ou dite d’évaluation limitée dans le temps et ou en fonctionnalités) ou pour quelques mois ? Voire vous n’avez pas d’antivirus du tout ? Ne laissez pas cette situation précaire perdurer. Installez dès maintenant un antivirus définitif (attention, il y aura probablement par la suite à revalider la clé de licence d’utilisation à titre gratuit). Agissez avant qu’il ne soit trop tard :

  • S’il s’agit de votre machine personnelle, vous avez accès à un grand nombre d’antivirus gratuits et payants. Parmi les gratuits, pour ne citer que les plus répandus, vous trouverez AVIRA (http://www.avira.com), AVAST (http://www.avast.com) ou encore Internet Security Essential de Microsoft (http://www.microsoft.fr). Il existe bien d’autres antivirus. N’hésitez pas à prendre des avis autour de vous, auprès de personnes disposant de la même version de système d’exploitation.

Vérifiez les conditions de licence qui vous sont proposées, car elles évoluent. Un antivirus gratuit peut très bien devenir payant ou voir son utilisation soumise à diverses contraintes.

  • S’il s’agit d’une machine professionnelle, c’est à votre employeur de vous procurer l’antivirus, à moins que la charte d’utilisation de votre poste de travail stipule le contraire (mais ce serait étonnant).

Après avoir installé l’antivirus, procédez à la mise à jour initiale. L’antivirus vous le proposera sans doute dès le départ, mais sait-on jamais…

Installez un antispyware

Un antispyware (anti-logiciel espion) n’est aucunement indispensable. Si vous vous contentez de visiter les sites officiels, votre machine court peu de risques. Mais si vous êtes un explorateur de liens, si vous aimez suivre les liens et découvrir internet en surfant de sites en sites, l’antispyware sera un complément très utile.

Il existe de nombreux antispyware gratuits et payants. Si vous cherchez un antispyware gratuit dans le cadre d’une utilisation personnelle ou professionnelle, Spybot-S&D est un bon exemple que je pratique depuis de nombreuses années sans soucis particulier. Installez l’antispyware et mettez-le à jour. S’il dispose de la possibilité de vacciner votre machine, faites-le.

Programmez la mise à jour vos logiciels et faites des détections régulières

Pensez à programmer, si vos logiciels le permettent, la mise à jour automatique. Vous disposerez pour l’antivirus et l’antispyware, en permanence des dernières bases de signatures de virus et de spyware. Attention, tous les logiciels dans leur version gratuite ne dispose pas de cette fonctionnalité. Dans ce cas, il vous faudra penser à mettre à jour manuellement. Pensez dans ce cas à vous programmer un rappel dans votre agenda pour le faire régulièrement.

Qu’est-ce que veut dire mettre à jour régulièrement ?

Pour l’antivirus, cela veut dire au moins une fois chaque jour, si vous utilisez internet en permanence. Voire deux fois par jours si votre machine vous est indispensable. Pour l’antispyware, une mise à jour chaque jour suffira. Pour les autres logiciels, une fois par semaine ou par mois devrait suffire.

Installez un bloqueur de publicité sur votre navigateur

Le bloqueur de publicité est un allié précieux pour le dévoreur de site que vous êtes peut-être. Il sert à repérer les publicités sur les pages WEB et à les bloquer avant qu’elles ne s’affichent, au grand dam des propriétaires de sites qui en vivent. Ne vous culpabilisez pas parce que vous bloquez les publicités.

  • Sur FIREFOX, SAFARI et CHROME, il existe "AdBlock Plus". Téléchargez-le et installez-le. Il n’y a pas de paramétrage. Vous pourrez ensuite contrôle le niveau de blocage des publicités par l’icône ABP en forme de panneau STOP en haut à droite dans la fenêtre de FIREFOX.
  • Sur Internet Explorer, il est possible de bloquer les publicités en renforçant la sécurité du navigateur ; appuyez sur les touches Alt + X ; dans le menu, sélectionnez l’article « option internet » ; allez dans l’onglet Confidentialité ; cochez l’option Activer le bloqueur de fenêtre contextuelles ; cliquez sur le bouton Paramètres ; vérifiez que le Niveau de blocage est bien au minimum positionné sur Moyen – bloquer la plupart des fenêtres contextuelles. Si vous ne souhaitez pas de fenêtre POPUP (surgissant) positionnez le niveau de blocage sur Haut – Bloquer toutes les fenêtres contextuelles.

Affichez la barre d’état dans votre navigateur

Cette barre d’état sert au navigateur à vous afficher le contenu d’un lien que vous survolez. Elle est présente dans tout navigateur qui se respecte :

  • Dans FIREFOX (version 24), cette barre est présente d’office en bas à gauche. Lorsque vous survolez un lien, le contenu du lien s’affiche dans le bas de la fenêtre du navigateur à gauche :

statut_ff.jpg

  • Même chose dans Internet Explorer (version 10) :

statut_ie.jpg

  • Dans SAFARI (version 5.1.7), il faut volontairement afficher cette barre d’état :

statut_safari.jpg

Analysez les liens avant de cliquer dessus

Ne cliquez pas n’importe où. Apprenez à décrypter le lien que l’on propose au survol à la souris. Puisque l’adresse vous est proposée en bas à gauche dans la fenêtre de votre navigateur, regardez-la.

Syntaxe des adresses internet

Une adresse internet respecte une syntaxe bien précise (un peu comme la grammaire et l’orthographe pour une langue). Une adresse, que l’on appelle aussi une URL, par exemple celle de cette page (http://www.touslesmeilleursjeux.fr/2013/10/22/Quelques-conseils-de-navigation-sur-internet-et-pas-seulement-!) se compose ainsi :

  • Le protocole de la page, souvent http, https, parfois ftp.
  • Un séparateur, en l’occurrence ://
  • Le nom de domaine ; dans notre exemple www.touslesmeilleursjeux.fr
  • Le chemin vers la page, une suite de mot et/ou de symboles séparés par des /
  • L’éventuel nom de la page, dans notre exemple index.php ; cette indication peut être absente dans certain cas.
  • Les éventuels paramètres de la page précédés d’un point d’interrogation (?); ces paramètres ne sont pas obligatoires. Ils correspondent souvent à des options de navigation ou un contexte particulier d’utilisation de la page ; par exemple la précision sur un numéro d’article, de catégorie,…

Privilégiez les sites sécurisés

Préférez un site sécurisé dont l’adresse commence par HTTPS. Il s’agit dans ce cas d’un site disposant d’un certificat de sécurité officiel, car seuls les sites disposant de certificats délivrés par des autorités de certification officielles peuvent proposer des adresses en HTTPS. C’est en général un gage de fiabilité du site proposé, mais pas une certitude absolue, car le site peut avoir été piraté et une page fallacieuse peut s’y trouver corrompue, menant vers un virus, un troyen ou tout autre logiciel espion. Sélectionnez les sites que vous souhaitez visiter.

Préférez la saisie de l’adresse du site plutôt que de suivre un lien

Ne cliquez sur un lien proposé sur le site que vous visitez, que si vous connaissez le site en question et que l’adresse proposée correspond bien au site en question. Préférez toujours un accès par l’adresse directe du site : Saisissez l’adresse du site dans le champ adresse de votre navigateur.

  • Sur FIREFOX, il s’agit du champ suivant :

adresse_ff.jpg

Ce champ fait partie de la barre de navigation. Si vous ne le voyez pas, affichez là en sélectionnant l’option dans le menu affichage : adresse_ff1.jpg

  • Sur Internet Explorer, il s’agit du champ suivant :

adresse_ie.jpg

  • Sur SAFARI, il s’agit du champ suivant :

adresse_safari.jpg

Saisissez l’adresse complète de la page ou simplement celle de la page d’accueil du site. Par exemple pour ce blog, la page d’accueil est simplement http://www.touslesmeilleursjeux.fr. De cette façon, vous gardez la maîtrise de votre navigation. Utilisez le moteur de recherche comme un facilitateur si l’adresse du site est trop fastidieuse à taper, sinon faites l’effort de taper l’adresse ou le début d’adresse et votre navigateur vous proposera le site s’il l’a conservé dans l’historique de navigation.

Méfiez-vous des publicités

Evitez les sites ne supportant pas les bloqueurs de publicité. Si un site vous incite un peu trop fortement à désactiver votre bloqueur de publicité, redoublez de vigilance ! Si vous supportez la publicité et acceptez le risque que votre machine se retrouve infectée par que vous avez eu la malheur de survoler une publicité à la souris, vous pouvez alors y aller. Cela dit, ce sera à vos risques et périls. Voici tout de même quelques conseils utiles qui vous sauveront peut-être : En premier lieu, ne commencez pas à survoler les images ou les encadrés. Conservez votre curseur hors de la page de votre navigateur et utilisez les ascenseurs à gauche, à droite et en bas si nécessaire pour observer tout le contenu de la page. S’il y a beaucoup de publicités, redoublez de vigilance. Observez le contenu des publicités proposées. Les contenus publicitaires vous renseignent sur les choix publicitaires du site. Si le site affiche uniquement une ou deux publicités discrètes en rapport avec le thème du site, c’est plutôt un bon point. S’il y a trop de publicités ou que ces publicités concernent des sites promettant de l’argent, de vous donner quelque chose de vous rendre de l’argent, ou encore des sites de rencontre, de pari, pornographiques ou au contenu choquant ou osé, réactivez votre bloqueur de publicité, ou mieux fuyez ! Au survol de la souris, vous pouvez très bien activer malencontreusement une de ses publicités. Mais il se peut que ce soit déjà trop tard. Votre machine peut très bien être infectée ou corrompu à votre insu. Si les publicités sont discrètes et peu nombreuses, au contenu en rapport avec le site que vous visitez, c’est plutôt un signe que le site ne vit pas grâce à la publicité (grâce au click de ses visiteurs sur les encadrés publicitaires).

En cas de doute, cherchez des avis sur les sites

Si vous avez un doute sur un lien mais que vous souhaitez tout de même visiter le site, faites une recherche sur des avis qu’auraient postés les internautes sur ce site voire sur ce lien. Généralement, les internautes font part de leur avis en bien ou en mal, lorsque quelque chose leur ai arrivé.

N’installez pas n’importe quel logiciel n’importe comment

Avant de télécharger un logiciel, renseignez-vous sur les avis que portent les internautes qui l’ont déjà testé. Téléchargez le logiciel dans un dossier à part. Même si le logiciel que vous venez de télécharger vous semble inoffensif, ouvrez votre antivirus, vérifiez qu’il est à jour et fonctionnel et faites une détection sur ce dossier.

Avant de lancer l’installation, faites une sauvegarde de votre système

  • Sous Windows XP, allez dans le menu Démarrer, puis cliquez sur Tous les programmes, puis Accessoires, puis Outils système, puis Utilitaire de sauvegarde. Suivez l’assistant qui vous est proposez et notamment sélectionnez l’option de sauvegarde correspondant à "Toutes les informations sur cet ordinateur".
  • Sous Windows Seven (Windows 7) allez dans le menu Windows et tapez "sauvegarder" dans le champ de recherche en bas du menu. Sélectionnez le menu Sauvegarder et restaurer.

Sauvegardez vos données personnelles sur un support externe (clé USB ou disque USB ou disque en réseau,…). En particulier, le contenu du dossier Mes documents, et tout ce qui pourrait trainer sur le bureau.

Installation du logiciel

Lorsque vous lancez l’installation du logiciel, choisissez toujours en premier lieu, l’installation personnalisée ; laissez toutes les options par défaut ; vérifiez ce que le logiciel vous propose d’installer ; faites une recherche sur internet pour voir à quoi correspondent les éléments que l’installateur vous propose ; il n’est pas rare qu’un exécutable d’installation propose d’installer d’autres logiciels indésirables par défaut. Dans ce cas, vous pourrez désactiver l’installation de ces logiciels indésirables. Et si l’installateur ne vous le permet pas, quittez l’installateur et cherchez un autre site de téléchargement. Si les options personnalisées vous semblent trop complexes, quittez l’installateur et essayez de trouver un autre site de téléchargement qui propose le logiciel dans la même version ou dans une autre. Si le logiciel ne propose pas d’installation personnalisée, c’est maintenant à vous de décider si vous voulez prendre le risque d’installer le logiciel.

Logiciels à ne pas installer

Parmi les logiciel à ne pas installer, citons les barres d’outils (toolbar), les N’installez pas les logiciels qui modifient l’apparence de Windows, en ajoutant par exemple des animations ou des fenêtres dans tous les sens. Généralement, ces logiciels nécessitent un chargement au démarrage et s’exécutent jusqu’à l’extinction de votre ordinateur, provoquant des lenteurs au démarrage, puis en permanence. Les effets de ces logiciels s’accumulent pour finir par ralentir votre machine de façon désastreuse au fil des mois. Evitez de même tous les logiciels qui vous propose des services en temps réel rafraichis en permanence (météo, test de bande passante réseau,…), à moins que vous ne puissiez paramétrer l’espacement des mises à jour de ces logiciels. Autrement dit, il faut pouvoir contrôler la fréquence à laquelle le logiciel rafraichit ses informations en allant les chercher sur internet.

Ne transgressez pas les règles précédentes

Pour terminer, respectez toutes les règles précédentes à la lettre. Cela vous évitera bien des déconvenues.

Avec tous ces conseils, si vous attrapez quelque virus ou logiciel espion que ce soit, c'est que votre belle étoile vous a quittée !